InFOrmation syndicale

[VACANCES DU BLOG DU 26 JUILLET AU 24 AOÛT] --- 9 AU 13 SEPTEMBRE STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL" --- 30 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 1er OCTOBRE COMMISSION ÉLARGIE À LA SALLE ESTUAIRE DE COUËRON ---- 29 AU 31 OCTOBRE STAGE "CONNAÎTRE DES DROITS" --- 4 AU 8 NOVEMBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET COMMUNICATION DU SYNDICAT" --- 16 AU 20 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- ...

22 février 2023

Grève totale !

 par Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO de Loire-Atlantique

Ce samedi 11 février, les manifestations ont une nouvelle fois été impressionnantes, au même niveau que le 31 janvier dernier !

À quatre reprises déjà, les salariés et la population ont manifesté par millions, à l’appel de la totalité des organisations syndicales, pour le retrait de la réforme qui prévoit notamment un report de l’âge légal à 64 ans, un allongement de la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d’une retraite à taux plein, et la liquidation des régimes spéciaux.

#!

En Loire-Atlantique, près de 100.000 personnes se sont mobilisées à Ancenis, Châteaubriant, Nantes et Saint-Nazaire. Mais le gouvernement, de plus en plus isolé, maintient tout de même son projet de loi.


Lors de la présentation du projet de loi à l’Assemblée Nationale le 6 février dernier, Olivier Dussopt a assuré qu’il n’existait pas d’autre solution que celui de demander « un effort aux français », car notre système de retraite par répartition était menacé de 12,4 milliards de déficit en 2027.

«C'est une réforme ou la faillite», a ensuite abondé Gabriel Attal, Ministre de l'Action et des Comptes publics.


Qui peut croire encore à de pareilles sornettes ?


Auditionné récemment à l’Assemblée Nationale, le président du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) le dit lui-même : « les dépenses de retraite ne dérapent pas, elles sont relativement maîtrisées, elles diminuent plutôt à terme ».

#!

Et il suffit d’observer les chiffres.

En 2022, les exonérations de cotisations pour la seule branche de l’assurance vieillesse (régime de base) se sont élevées à 17,3 milliards d’euros.

Il y a 35 milliards dans le fonds de réserve des retraites et 116 milliards de réserve au niveau des retraites complémentaires... sans compter les 24 milliards de la caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES).

L’Agirc-Arrco, principal régime de retraite complémentaire, a une réserve de plus de 68 milliards d’euros et son endettement est égal à zéro. En 2022, l’excédent de l’Agirc-Arrco s’est élevé à 3,7 milliards d’euros et celui du régime de base à 3,2 milliards d’euros.


C’est cela la réalité !


Ils demandent « des efforts aux français », mais continuent de présenter la réforme des retraites comme une réforme « de justice sociale » en mentant sans verLe porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, s’est encore pris les pieds dans le tapis à France Inter ce week-end, lorsque le journaliste lui rappelle que le 11 janvier dernier, il affirmait à tort, que 2 millions de retraités bénéficieraient d’une majoration de pension de 100€ pour atteindre 1 200 € brut.

Dans la réalité, cette mesure concernerait au mieux que quelques milliers de retraités.


Le président de la République et le gouvernement s’entêtent donc.

Il est par conséquent nécessaire maintenant de monter d’un cran et de bloquer le pays par la grève.

Les millions qui ont manifesté ont ouvert la voie et veulent le retrait du projet de loi.

Les organisations syndicales nationales appellent à « durcir le mouvement » : « Enfin, si malgré tout le gouvernement et les parlementaires restaient sourds à la contestation populaire, l’intersyndicale appellerait les travailleurs et les travailleuses, les jeunes et les retraités à durcir le mouvement en mettant la France à l’arrêt dans tous les secteurs le 7 mars prochain. L’intersyndicale se saisira du 8 mars, journée internationale de luttes pour les droits des femmes pour mettre en évidence l’injustice sociale majeure de cette réforme envers les femmes». (1)


Une nouvelle fois toutes les organisations syndicales revendiquent d’une seule voix le retrait du projet de loi du gouvernement.

Ceux qui rêvent de fissurer le front uni des syndicats en sont pour leur frais, à commencer par le député « Renaissance », Marc Ferracci, qui a fait voter vendredi dernier (10 février) un amendement proposant la mise en place d’un système universel de retraite « faisant converger les différents régimes ».

Forts de ce front uni et de la détermination de millions de salariés, nous allons tout mettre en œuvre pour organiser la grève les 7 et 8 mars prochain et mettre « la France à l’arrêt ».

D’ici là et en particulier le 16 février nous mobiliserons sur cet axe (diffusions de tracts, collages, assemblées etc.).

Et si le président de la République et le gouvernement s’obstinent, nous appellerons à poursuivre la grève.

D’ores et déjà dans plusieurs secteurs, la grève est en discussion.

Ainsi, l’intersyndicale de la RATP (CGT, FO, UNSA, CFE-CGC) a décidé d’appeler à la reconduction de la grève à partir du 7 mars.

Nous savons que le gouvernement craint par-dessus tout le blocage économique. Alors dès le 7 mars, bloquons le pays pour le retrait de cette « contre-réforme ».



1)Lors de la réunion intersyndicale du mercredi 8 févier, la délégation Force Ouvrière a proposé une formulation plus nette, avec un appel à la grève les 7, 8 et 9 mars.

____ __ _

Dès le 7 mars, « la France à l’arrêt » ! | Communiqué FO 17 février

Retraites: L’intersyndicale est prête à durcir le mouvement | Communiqué intersyndical 11 février

Courriers de l'intersyndicale adressés aux député(e)s et aux sénatrices et sénateurs


=> TOUTE L'ACTU SUR LA #REFORMEDESRETRAITES

=> Réforme des retraites, FO dit stop !

=> Retraites : non à cette réforme injuste et brutale ! [PÉTITION EN LIGNE]