InFOrmation syndicale

1er MAI "JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE DES TRAVAILLEURS" À 10H30 PLACE DE BRETAGNE AVEC FO CGT FSU SOLIDAIRES --- 22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- ...

13 novembre 2023

Plus de 500 personnels et militants mobilisés pour le maintien des établissements médico-sociaux de Mindin à Saint-Brévin

Etablissement public médico-social

Après le succès de la commission administrative élargie, l’ensemble des militants se sont donnés rendez-vous pour soutenir les travailleurs de Mindin mobilisés contre le projet d’éclatement qui menace leurs établissement.

Un rassemblement a tout d’abord eu lieu à 13h15 en face du site. 

 
Laurent Narzic, secrétaire du syndicat FO des établissements de Mindin, a pris la parole le premier, rappelant le contexte de cette mobilisation : « On a fait le 18 juillet dernier une demande officielle de rencontre auprès de l’ARS des Pays de la Loire et du Conseil départemental de Loire-Atlantique, en commun avec l’UD FO 44. À ce jour, nous n’avons de leur part aucune réponse. Bien qu’on ait déposé depuis un préavis de grève, bien qu’on ait annoncé la mobilisation d’aujourd’hui sur le pont de Saint-Nazaire, ils n’ont pas jugé utile de nous rencontrer. Ils ne veulent tout simplement pas discuter avec nous des enjeux : les enjeux pour les professionnels, les enjeux pour les résidents, les enjeux économiques avec les pertes d’emplois supposées, ainsi que les enjeux sur le département qui sont très importants, puisqu’il manque quantité de places d’accueil: 1 000 places pour les enfants, 1 200 places pour les adultes. Ils veulent juste nous délocaliser aux 4 coins du département et puis ils vont à fond dans leur idéologie et y a pas à discuter. […] C’est une attitude honteuse de nous traiter avec autant de mépris. Pour autant, on n’est pas tout seuls dans ce combat qui dépasse largement le cadre local. On est même carrément dans un cadre national puisque nous avons aujourd’hui la présence de Patrick Privat, trésorier confédéral FO et qui est venu depuis Paris pour nous soutenir dans ce combat. Nous avons également Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD FO 44, ainsi que Yann Le Fol et Benjamin Delrue, respectivement «départemental» et «régional» FO Santé. On a également de nombreux camarades qui sont venus de toute la Loire-Atlantique et même au-delà ».

#!

 

« NOUS FAISONS LE SERMENT QUE NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT ET QUE NOUS GAGNERONS ! » 

Ce fut ensuite au tour de Michel Le Roc’h d’intervenir pour l’UD FO 44, rappelant l’ampleur du rejet qui s’exprime contre ce projet : «La commune de Saint-Brévin, avec Yannick Morez à sa tête (aujourd’hui Dorothée Pacaud), soutenu par toutes les communes du « sud estuaire » a décidé dès 2019 de mettre à disposition des terrains permettant une relocalisation complète des structures actuelles sur Saint-Brévin même. Les représentants des familles et des agents se sont prononcés pour. Alors, pour quelles raisons obscures l’ARS (c’est-à-dire le gouvernement) et le Conseil départemental s’entêtent-ils ? Les résidents sont totalement intégrés ici à Saint-Brévin, dans un joli cadre, alors pourquoi vouloir les délocaliser ? »
Puis, pointant l’hypocrisie d’une telle décision, il souligne : « La décision unilatérale et sans concertation d’éclater Mindin a été prise suite à un arrêté du préfet, en raison des risques de submersion du site et du danger pour les personnes vulnérables. […] Et puis il y a eu enquête. Le commissaire-enquêteur a donné son feu vert pour que des travaux soient entrepris. Et la digue qui protège Mindin a été surélevée (les travaux de plus d’un million d’euros sont en cours de finition). Le commissaire-enquêteur, dans sa conclusion avant les travaux, avait déclaré, je cite : « après travaux, les bâtiments existants n’auront plus besoin de mesures de réduction de la vulnérabilité ou de protection spécifique ». Qu’en disent l’ARS et le Conseil départemental ? Eh bien, ils continuent de s’entêter. Alors camarades, quel est l’objectif du gouvernement et du Conseil départemental ? Le bien-être des résidents, de leur famille et des agents ? Permettez-moi d’en douter. En tout état de cause, contre cette politique destructrice et pour le maintien de toutes les places à Saint-Brévin, nous faisons le serment que nous irons jusqu’au bout et que nous gagnerons ! »

***

Intervention de Michel Le Roc’h, après celle de Laurent Narzic qui a salué la présence de
Patrick Privat, trésorier confédéral et de Benjamin Delrue, régional Santé FO

=> PDF de l'intervention sur Telegram <=

 


_____ __ _

-Pour le maintien des établissements médico-sociaux à Saint-Brévin, une mobilisation en force de militants FO44