InFOrmation syndicale

MARDI 1ER MAI À 10H45 MEETING À L'UNION DÉPARTEMENTALE - LUNDI 14 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE - LUNDI 14 MAI À 14H30 RÉUNION ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DANS LA FONCTION PUBLIQUE - DU MARDI 15 AU JEUDI 17 MAI: STAGE DE COMMUNICATION ORALE

Vacances de FO44.ORG du 23 avril au 3 mai 2018

02 novembre 2010

CARSAT : RETRAITE PAR "POINGS" (Aie ! ça va faire mal)

Voici le texte du tract diffusé par le Comité de grève de la CARSAT (ex CRAM) concernant la "retraite à points".

RETRAITES PAR POINTS, LA FIN DES CARSAT ?
Une première étape vers la capitalisation

Le gouvernement, avec l’appui des sénateurs de droite et du centre, a adopté trois amendements pour ouvrir à partir de 2013, une réflexion sur la mise en place, dans notre pays, de la retraite par points. (www.senat.fr)

Ainsi les retraites d’aujourd’hui calculées sur les 25 meilleures années deviendront mécaniquement encore plus basses demain, car dans un système par points, les retraites seraient calculées sur l’ensemble de la carrière.

Qu’en est-il de la validation des trimestres enfants, de chômage, de maladie, d’accident de travail, de l’invalidité, de validation gratuite.

Qu’en est-il de la notion de retraite au titre de l’inaptitude et de la retraite portée au minimum.

De plus, le montant de la retraite serait alors déterminé en multipliant le total des points cumulés par une valeur fixée par l’Etat dans le cadre d’un équilibre budgétaire.
Cela signifierait une individualisation des retraites et une diminution très nette de leurs montants.

La mise en place d’un tel système revêt en fait de nombreux effets pervers extrêmement dangereux pour l’avenir du système par répartition.

A terme, ce régime unique par points se transformerait de fait en régime a minima avec l’intervention omniprésente de l’Etat en qualité de co-financeur du régime et l’obligation permanente d’un équilibre financier.

Avec pour conséquence la nécessité pour les futurs pensionnés de se constituer des retraites par capitalisation comme les « fameux » fonds de pension des Etats-Unis.

Avec cette nouvelle attaque vis-à-vis du système par répartition, nous devons plus que jamais continuer la lutte pour le retrait du projet Sarkozy-Fillon.

C’est l’aveu du gouvernement de détruire notre système par répartition.
Il s’agit d’une nouvelle étape vers la fin de la Sécurité Sociale.
Précisons par rapport à ce texte, que cet aspect de la contre réforme des retraites est soutenu par Bayrou, certains parlementaires de l'UMP et du PS, et bien sûr, la CFDT.