InFOrmation syndicale

VACANCES "FO44.ORG" DU 15 JUILLET AU 1er SEPTEMBRE 2017

12 février 2014

Travail gratuit : la direction de STX doit revoir sa copie

Débrayage à l'appel de FO et CGT le 29 janvier  - Texte d'appel au débrayage de la section FO

La «négociation» en 2013 d’un projet d’accord dit de «compétitivité» visant à instaurer du travail «gratuit» (20 minutes par jour) a été mise en échec grâce à la très forte mobilisation des salariés, organisée par FO avec la CGT.

- Quelques semaines après les élections professionnelles du 17 octobre 2013, la direction dénonce un nombre important d’accords d’entreprise (qui demeurent applicables pendant 15 mois), d’usages et engagements unilatéraux (qui continuent à s’appliquer jusqu’au 31 mars prochain seulement), remettant en cause de très nombreuses garanties sociales.

- Mi-décembre 2013, la direction fait du chantage à la commande : commande MSC (2 gros paquebots fermes et 2 en option) contre un accord dit de «compétitivité» réduisant les coûts du travail de 5%.
Pour sa part, FO écrit au Directeur Général que « (…) notre organisation syndicale ne s’inscrit pas dans une logique de diagnostic ou d’objectif partagé sur la réduction des coûts salariaux (...) Nous excluons tout projet visant à augmenter le temps de travail sans augmentation correspondante des rémunérations».

- Au cours des CPN (Commissions Paritaires de Négociation) du 20 décembre, puis des 7, 14 et 23 janvier, la direction a cherché à imposer une nouvelle forme de travail gratuit : «Gel de la moitié des jours ARTP», sans garantie de les récupérer !

A cela, s’ajoutent notamment :
  • la mise en place de l’annualisation du temps de travail,
  • la remise en cause de l’ITDR (indemnité versée pour amortir la diminution de rémunération lors du passage de 3x8 en 2x8, et de 2x8 en journée normale),
  • la réduction des congés d’ancienneté (retour aux conventions collectives),
  • la suppression de la gratification pour les médailles du travail,
  • la remise en cause de la majoration à 100% pour les heures travaillées la veille ou le lendemain des dimanches et jours fériés.

Les contreparties seraient :
  • reprise des NAO, mais après la signature du projet d’accord !
  • des A.G. de 0,4% au 1er mars au titre du retour sur la baisse du coût du travail,
  • assouplissement de la 4ème semaine de congés payés, et possibilité d’utiliser de crédit/débit (compteur -4h/+6h) pour prendre ½ journée de repos par trimestre.


FO refuse toute forme de travail gratuit !

Ce projet d’accord est reçu favorablement par 2 organisations qui parlent «d’avancées»  «proches du dénouement».
Au contraire, FO demande la poursuite des négociations et rappelle avec fermeté ses revendications :
  • «Gel» de jours ARTP : Garantie claire que ceux-ci seront restitués aux salariés automatiquement et sans condition, à la fin des 3 années de gel !
  • Annualisation : Si les commandes (B34, MSC, SNCM) à la portée de l’entreprise, sont prises, alors tous les secteurs seraient en pleine charge de travail pendant plusieurs années. En conséquence, l’annualisation est inutile !
  • ITDR : Nous refusons l’actuelle proposition (12 mois dans un régime horaire et 6 mois d’ITDR) qui est même inférieure à celle inscrite dans l’accord ARTP de 1999 (6 mois dans un régime horaire et 12 mois d’ITDR) !
  • Congés d’ancienneté : Le retour aux conventions collectives est un recul trop important, donc pas acceptable ! Les droits acquis de chacun doivent être sauvegardés !
  • Majoration du travail le dimanche ou jours fériés : La remise en cause de cette majoration sur les heures commencées ou terminées la veille ou le lendemain d’un dimanche ou d'un jour férié constitue une baisse de rémunération pour les salariés qui subissent cette organisation du travail contraignante !
  • Gratification pour médailles de travail : Cette garantie sociale valorise l’attachement des salariés à l’entreprise. Sa suppression pure et simple est scandaleuse ! Elle doit être sauvegardée !
  • Politique salariale 2014 : Compte tenu de l’absence de véritable politique salariale ces dernières années, la direction doit faire ses preuves ! Pour FO, pas question de conclure l’actuelle négociation sans avoir préalablement négocié la politique salariale 2014, qui doit être motivante !
  • Embauches : Sur ce sujet, également important pour faire face dans de meilleures conditions aux commandes potentielles, la direction ne fait aucune proposition. Pour FO, des embauches en CDI d’Atam et d’ouvriers notamment sont indispensables ! La direction doit prendre des engagements précis !


Se mobiliser pour gagner

Dans une nouvelle version du projet d’accord envoyée aux syndicats le vendredi 24 janvier après-midi, la direction a modifié sa proposition sur le gel des jours ARTP : le gel de tous les jours prendrait fin au plus tard dans 6 ans. C’est un premier pas, mais encore insuffisant !
Si les 2 organisations CFDT et CFE-CGC signaient ce projet d’accord en l’état, celui-ci serait minoritaire !
Pour sortir de cette situation, pour apaiser le climat social dans l’entreprise que la direction a créé, elle doit impérativement prendre en compte sérieusement les demandes de FO !
La prochaine CPN du 29 janvier ne doit pas être une simple séance de «relecture» ! La négociation doit se poursuivre, y compris au-delà du 31 janvier ! Pour sa part, FO y fera de nouvelles propositions précises.

Sur ces objectifs, FO a rencontré la CGT le vendredi 24 janvier pour proposer la mobilisation des salariés à l’occasion de la prochaine réunion de la CPN.
Nos deux syndicats ont décidé d’appeler en commun à un débrayage le mercredi 29 janvier.
FO appelle tous les salariés, ouvriers, Atam, cadres à se mobiliser massivement pour soutenir nos revendications, pour obtenir de véritables avancées !
___ __ _
Le travail gratuit à STX ? Pas question pour FO, qui présente ses contre-propositions