InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

09 février 2016

FO Assurances : L’urgence des revendications

Le syndicat des salariés de l’Assurance, du courtage, de l’assistance et des agents généraux a tenu son Assemblée Générale samedi 23 janvier en présence de Georges De Oliveira, secrétaire de la Section Fédérale et Pierre-Louis Montaudon, représentant de l’UD.
L’AG a débuté par la lecture des résultats aux élections professionnelles de la section syndicale de Fidélia Assistance. Au CE (national), FO passe de 17,80% à près de 22%. Fruit d’un important travail de développement réalisé depuis les dernières élections. Nous félicitons les camarades pour ces excellents résultats !


Extrait de la résolution adoptée à l’unanimité.

- Arrêt de l’état d’urgence, arrêt des mesures liberticides qui visent à diminuer l’ensemble des libertés fondamentales de notre démocratie ;
- Augmentation générale des salaires et des pensions ;
- Maintien des droits collectifs, maintien du code du travail, maintien de l’ensemble des branches professionnelles, maintien des conventions collectives, maintien de la hiérarchie des normes et application du principe de faveur ;
- Retour à la Sécurité Sociale de 1945, et nationalisation sans compensation de toutes les sociétés d’assurance ;
- Arrêt de l ‘ensemble des exonérations de cotisations sociales ;
- Non au « syndicalisme rassemblé », sans revendications, qui nous a déjà conduits à l’échec en 2010 et qui aujourd’hui sous une bannière « vivre ensemble - travailler ensemble » ne vise qu’à promouvoir l’unité nationale et étouffer les légitimes revendications des salariés

« Parce qu’il faut mettre un terme à cette course à la barbarie qui n’offre à l’ensemble des travailleurs de ce pays que des perspectives de misère et de désespoir, nous appelons l’ensemble de nos militants et adhérents à préparer les conditions de la grève interprofessionnelle qui permettra de bloquer ces politiques antisociales ! »
L’Assemblée générale a également apporté son soutien à la journée de grève du 26 janvier, et s’est prononcée pour le retrait des sanctions contre les syndicalistes de Goodyear.


Mathieu Cornillaud