InFOrmation syndicale

Vacances de FO44.ORG, du 22 décembre 2017 au 8 janvier 2018

28 novembre 2017

EPMS Mindin: la mobilisation s’intensifie

Depuis le mois d’avril 2017, les personnels  de l’établissement public médico-social (EPMS) « Le Littoral » de Mindin débraient une heure par semaine à l’appel de leurs syndicats FO et CGT. 
Ils s’opposent aux réductions d’effectifs et de moyens liées au « plan de retour à l’équilibre », mis en oeuvre fin 2016 par la direction, l’Agence régionale de Santé et le Conseil départemental.La pression est encore montée d’un cran dans la dernière période.

Une montée en pression de la mobilisation
Le 12 octobre dernier, l’assemblée générale du personnel a voté à l’unanimité le principe de deux débrayages par semaine les mardis et jeudis. Cette montée en intensité a été relayée par les médias locaux, accentuant la pression exercée sur la direction de l’établissement.
Le 20 octobre dernier, dans une interview consacrée à Ouest France, Monsieur Yannick Morez, maire de Saint-Brévin et médecin vacataire au sein de l’EPMS « Le Littoral », se méprenait sur le contenu des revendications portées par l’intersyndicale, ainsi que sur la réalité des conditions de travail des agents.
La réaction de ces derniers ne s’est pas faite attendre. Le 26 octobre dernier, dans le cadre du préavis de grève illimité et des deux débrayages hebdomadaires actuellement organisés sur l’établissement, une centaine d’agents de l’EPMS ont en réponse envahi le parvis de la Mairie,  ainsi que le hall d’accueil, pour signifier leur colère et leur indignation face au contenu de cet article.
Une quarantaine d’agents se sont ensuite invités au conseil municipal du 30 octobre.  Un rendez-vous avec Monsieur le Maire a ainsi été fixé le mardi 7 novembre en mairie, en présence de deux militants FO et deux militants CGT.

Deux revendications centrales
Désormais, toute la situation se concentre sur deux revendications majeures :
  1. L’affectation de 4 postes équivalents temps plein (ETP) supplémentaires au sein de l’EPMS ;
  2. Retour à la journée de 7h42 pour les agents contractuels.
Ces exigences sont directement liées à la qualité du service public. Comme l’indique le droit de réponse aux propos de M. Morez, dont les personnels mobilisés ont obtenu la publication dans Ouest France du 25 octobre, les personnels se battent aujourd’hui « pour faire respecter les droits des usagers à bénéficier d’un accompagnement de qualité avec les moyens humains nécessaires à ce dernier ».

De nouveaux rendez-vous
Le syndicat FO de l’EPMS de Mindin, dans l’unité avec la CGT, appelle à de nouveaux rassemblements dans la prochaine période :
4Lundi 13 novembre : rassemblement pendant la rencontre avec Monsieur Yannick Haury, député de la neuvième circonscription. Ce dernier s’est engagé à faire remonter les deux revendications au ministère dès le lendemain puisqu’il est à l’Assemblée, ainsi qu’à interpeller l’ARS, le Conseil Départemental et la direction pour trouver une issue favorable qui va dans notre sens…
  • Mardi 14 novembre : débrayage devant l’administration de l’EPMS et retour sur l’audience auprès du député ;
  • Jeudi 16 novembre : nouveau débrayage devant l’administration de l’EPMS ;
  • Mardi 21 novembre : débrayage avec barrage filtrant sur le pont de Saint-Nazaire ;
  • Jeudi 23 novembre : débrayage devant la Sous-préfecture de Saint-Nazaire et rencontre avec Madame la Sous-préfète...
Contrairement à ce qu’a prétendu Madame Gilles-Garaud, directrice générale de l’EPMS, dans une interview donnée à Presse Océan le 10 novembre dernier, la mobilisation est loin de « s’essouffler »...       


Yann Le Fol, Secrétaire du Groupement Départemental FO
____ __ _
EPMS de Mindin : AG le 19 septembre
EPMS de Mindin : Mobilisation à l’appel de FO et CGT