InFOrmation syndicale

9 AU 13 SEPTEMBRE STAGE "SANTÉ, SÉCURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL" --- 30 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- 1er OCTOBRE COMMISSION ÉLARGIE À LA SALLE ESTUAIRE DE COUËRON ---- 29 AU 31 OCTOBRE STAGE "CONNAÎTRE DES DROITS" --- 4 AU 8 NOVEMBRE STAGE "FONCTIONNEMENT ET COMMUNICATION DU SYNDICAT" --- 16 AU 20 DÉCEMBRE STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" --- ...

08 mars 2010

LES RAISONS DE LA COLERE


C’est révoltant !
Encore des mesures prises à l'encontre des salariés par des décisions infondées si ce n'est pour faire payer un pseudo déficit de la sécurité sociale qui n'est que l'aboutissement d'exonérations de cotisations dont le montant est chiffré à quelques 30 milliards d'euros pour l'année 2008, chiffre qui sera dépassé en 2009.


Le gouvernement a arrêté la liste des produits dont le taux de remboursement par la Sécurité sociale va passer de 35 % à 15 %. Il s'agit de médicaments jugés peu efficaces par la Haute Autorité de santé, comme le Tanakan d'Ipsen, un traitement des troubles de la mémoire chez les personnes âgées.


Les décisions, médicament par médicament, paraîtront au « Journal officiel » à partir d'avril.
Au total, les économies ne pourront donc pas intervenir avant mai ou juin.

Economie attendue : 145 millions d'euros en 2010. (Dixit les échos du 26-02-2010)

Les mutuelles ayant annoncées qu’elles ne prendront pas la différence.


Les principales victimes sont toutes trouvées, ce sont les salariés qui paieront.

Il faut bien combler le prétendu déficit de la sécurité sociale !


Avec l’avalanche de milliards d’euros de profits qui viennent d’être annoncés, les résultats des entreprises du CAC 40, publiés ces derniers jours, ne donnent pour beaucoup de gens qu’un aperçu très relatif des difficultés économiques actuelles. Champion 2009 du CAC 40 en la matière, Sanofi-Aventis affiche ainsi un résultat net de 8,47 milliards. (La Croix du 24-02-2010)

Les principaux bénéficiaires sont tous trouvés, ce sont les actionnaires qui vont s’en mettre plein les poches.

Sanofi doit notamment ces résultats à une "année record" pour les vaccins antigrippaux (grippe saisonnière et H1N1)
Le seul vaccin contre la grippe H1N1 a généré un chiffre d'affaires de 465 millions d'euros en 2009 (selon le Parisien du 10-02-2010)

Il y a fort à parier que cette entreprise, qui vient de licencier 3000 de ses salariés, fournit une grande partie de ces 200 médicaments !

Cet exemple n’est qu’une infime partie des ignominies décidées par l’union européenne et ceux qui nous gouvernent qu’ils soient de droite où de gauche.

Leurs seules orientations, c’est reprendre tous les acquis sociaux qu’ont obtenus les travailleurs depuis des dizaines d’années (enseignement, emplois, salaires, sécurité sociale, retraites, etc.) aux profits des actionnaires capitalistes et financiers à qui l’ont attribue des centaines de milliards au nom de sauvegarde de leurs entreprises. On le constate depuis des années et encore plus en 2009, c’est pour licencier et ou se délocaliser dans les pays à faible coût de main d’œuvre.

2010, une année cruciale pour les retraites

En effet,le gouvernement Sarkozy/Fillon envisage, entre autres, de repousser l’âge de départ à la retraite et incite les organisations syndicales et patronales à négocier un accord sur ce point avant fin août, sans quoi un projet de loi sera débattu par le parlement en septembre.

Le 23 mars 2010, des organisations « complices » appellent les salariés à manifester dans la rue. Celle-ci sera suivie surement, comme l’an dernier, d’autres manifestations saute-moutons qui n’auront comme issue fatale, pour les salariés, que le passage à la loi décidée et annoncée par Sarkozy lui-même au cours d’un entretien télévisé.

Pour la CGT-Force Ouvrière, une seule solution, la grève générale, pour obtenir satisfaction à nos revendications qui sont notamment:

  • Retour aux 37.5 années de cotisations, calcul de la retraite sur les 10 meilleures années et le départ à 60 ans.
  • Augmentation des salaires, retraites et pensions.
  • Prise en charge à 100% des coûts de santé, des remboursements de médicaments et d’hospitalisation.
  • Un emploi pour tous, interdiction des licenciements.
  • Re-nationalisation de tous les services publics.
  • Retour à l’école laïque, gratuite et obligatoire.
  • Nationalisation des industries.
NON aux manifs saute-moutons