InFOrmation syndicale

STAGE CE-CSE À NANTES DU LUNDI 14 AU VENDREDI 18 OCTOBRE - ...

05 octobre 2011

SITUATION EXPLOSIVE AU CH DE ST-NAZAIRE - DEBRAYAGE EN GERIATRIE

La situation de l'hôpital de St-Nazaire, malheureusement ne s'arrange pas, au contraire, elle devient ingérable.

Le 4 octobre, au matin,  plus d'une trentaine d'appels "au secours", des personnels au vu des conditions de travail, des propositions de poste dans la cité sanitaire, et une vraie révolte face au mépris de la direction. Ce sont de vrais appels de détresse. 

Le débrayage des 4 services de gériatrie du CHG de St Nazaire a été un véritable succès, plus de 95 % des personnels mobilisés avec y compris les médecins. 


Une conférence de presse s'est donc déroulée, les personnels ont communiqué sur la réalité de la maltraitance insidieuse mais qui ne cesse de croître. Actuellement, 5 arrêts maladie dans un même service remplacés qu'à hauteur de 75 % (mesure du Cref), ce qui a pour conséquence de travailler depuis déjà plusieurs mois en sous effectif , c'est à dire à -1. Les médecins sont affolés par les mesures annoncées dans le cadre de la cité sanitaire.
On alimente les personnes âgées en 4mn qu'en sera-t-il demain dans la Cité sanitaire ? Nous passerons de 2 IDE le Matin pour 22 patients, à 2 IDE pour 30. Chercher l'erreur !

Le 3, nous étions reçu en intersyndicale FO, CGT, CFDT auprès de la direction.

On nous a annoncé que nous étions reçu pour être informé et non pour négocié !
La directrice de soins, devant les personnels et 4 médecins (au total près de 20 agents), a affirmé que les personnes âgées n'avaient pas besoin d'être lavées tous les jours... c'est une honte !
___ __ _
Articles de Presse :
cliquer sur les images
___ __ _
L'attitude de la direction envers les personnels est vécue comme un réel mépris. 

Pas loin d'une soixante d'agents, cadres, médecins étaient donc présents mardi 4 après midi.

Nous avons donc convenu, de se revoir en AG la semaine prochaine. D'ici là, nous continuerons à soutenir les personnels.

D'autres secteurs connaissent le même désarroi  (Bloc, urgences, cardiologie, médecine interne, radiologie, chirurgie...). nous n'avons pas fini de vivre ce genre de situation explosive.
___ __ _