InFOrmation syndicale

LUNDI 10 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - DU LUNDI 17 AU VENDREDI 21 DÉCEMBRE FORMATION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - ...

L'AGENDA 2019 EST DISPONIBLE ! ...à commander.

03 février 2012

TRANSPORT : UN TOUR DE VIS SUPPLEMENTAIRE CONTRE LE DROIT DE GREVE QUI APPELLE A LA GREVE + LA FEETS-FO APPELLE A LA GREVE LE 6 FEVRIER

L'union interfédérale des transports Force Ouvrière réunie le 25 janvier et regroupant la Fédération Equipement Environnement Transports et Services (FEETS), la Fédération Transports et Logistique et la Fédération des Cheminots, dénoncent le vote à l'Assemblée Nationale qui aggrave les contraintes existantes sur l'exercice du droit de grève.
Elles rappellent que la grève est un droit constitutionnel.

Ce projet de loi n'a comme ambition que de museler les salariés sans répondre aux sources des conflits.
Elles dénoncent ce nouveau tour de vis qui, après avoir contraint le salarié à se déclarer gréviste veut le contraindre à se déclarer non gréviste sous peine de sanctions s'il reprend le travail trop tôt.
Elles réaffirment leurs demandes d'abrogation de toutes mesures entravant le droit de grève dans le secteur des transports et annexes.
___ __ _

Transport Aérien
Projet de loi DIARD  adopté par l'Assemblée Nationale: Un vote de haine

La Fédération Force Ouvrière de l'Equipement, de l'Environnement, des Transports et des Services (FEETS FO), compétente pour tous les salariés du transport aérien condamne  la  proposition  de  loi  Diard  adoptée par l'Assemblée Nationale le 24 janvier 2012.

La FEETS FO dénonce un « vote de haine » contre les salariés du transport aérien.

Ce « vote de haine », en fin de mandature, n'a pour seul objectif que de réprimer dans leur droit les salariés du transport aérien pour avoir eu l'audace, tel crime de lèse majesté, de réussir des mouvements de grève massivement suivis pour défendre leurs revendications alors que le chef de l'état se targuait il y a peu que « désormais quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit ».

La FEETS FO condamne ce projet de loi qui, en portant atteinte au droit de grève, droit constitutionnel et individuel, veut museler les salariés du secteur et les empêcher de réagir face aux attaques multiples dont ils sont victimes notamment au niveau de leurs emplois, leurs rémunérations, leurs conditions de travail, leurs droits, leurs garanties collectives statutaires ou conventionnelles.

Elle dénonce le nouveau « tour de visse » imposé par le « sinistre » des Transports qui après avoir contraint le salarié à se déclarer gréviste veut le contraindre à se déclarer non-gréviste sous peine de sanction s'il reprend le travail trop tôt !!!

La FEETS FO rappelle que c'est la libéralisation du secteur, les privatisations, le « dumping-social » et la « low-costisation », la précarisation des emplois au profit des actionnaires et du patronat, les refus de négociation par ce dernier, etc, qui sont responsables des problèmes générateurs de conflits. Voter une loi pour casser la grève et donner les moyens au patronat de pourchasser les grévistes est donc une attaque directe contre les salariés et contre leurs droits fondamentaux. C'est aussi un artifice pour tenter de masquer les sources de conflits sans les résoudre.

La FEETS FO réaffirme son appel à la grève à partir du 6 février 2012 dans toutes les entreprises du transport aérien.
___ __ _
Fédération de l’Equipement de l’Environnement des Transports et des Services - contact@fets-fo.fr