InFOrmation syndicale

DU LUNDI 18 AU VENDREDI 22 JUIN STAGE CE/CSE - LUNDI 25 JUIN À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - JEUDI 28 JUIN JOURNÉE DE REVENDICATIONS ET DE MOBILISATIONS - VENDREDI 5 OCTOBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE AVEC PASCAL PAVAGEAU - ...

21 mai 2013

CONFÉRENCE DE PRESSE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : 1ère RÉACTION DE FO


Pour FORCE OUVRIERE la nécessité de remise en cause du Pacte Budgétaire Européen est une condition indispensable pour sortir de l’austérité, en France comme en Europe, ce qui revient à rediscuter du traité existant.

Or, comme on peut le constater, ce pacte demeure en vigueur et constitue un frein aux programmes d’avenir pour l’Europe.

En France, cette rigueur austérité se traduit par :

Une réduction des dépenses publiques conduisant à des destructions d’emplois et de missions de service public. Pour lancer de nouvelles initiatives, encore faut-il que l’Etat conserve ses compétences techniques et scientifiques ;

La loi dite de « sécurisation de l’emploi » qui développe la flexibilité au détriment des droits des salariés ;

En matière de retraite, une nouvelle référence à l’espérance de vie pour allonger la durée du travail, oubliant que l’espérance de vie en bonne santé a diminué depuis 2008.

Enfin, FORCE OUVRIERE constate l’absence de référence au pouvoir d’achat, moteur de l’activité économique alors que celui-ci baisse, ainsi que la consommation.

Dans ce contexte, les questions économiques et sociales feront l’objet de débats tendus à la conférence sociale de juin.