InFOrmation syndicale

LUNDI 16 DÉCEMBRE À 9H30 BUREAU "ÉLARGIE" DE L''UD-FO44 - [ANNULÉE] MARDI 17 DÉCEMBRE DE 14H30 À 17H00 RÉUNION MUTUELLES OBLIGATOIRES ET 100% SANTÉ À L'UNION DÉPARTEMENTALE FO - 17/18/19 DÉCEMBRE GRÈVE & MANIFESTATIONS CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES - ...

Retraites : Grève & Manifestations les 17 /18 /19 décembre 2019
Les Unions Départementales CGT / FO / FSU / Solidaires de Loire-Atlantique confirment dans ces conditions leur exigence du retrait du projet du gouvernement et appellent tous les salariés à se réunir sur leur lieu de travail, à reconduire et élargir la grève, notamment les 17, 18 et 19 décembre. Elles appellent les salariés, chômeurs, retraités et jeunes à participer massivement aux manifestations qui auront lieu mardi 17 décembre, avec toujours l’objectif d’ancrer la grève pour obtenir le retrait du projet Macron / Philippe / Delevoye : à NANTES, 10 H au Miroir d’eau ; à SAINT-NAZAIRE, 10 H au croisement du boulevard de la libération et de l’avenue de la République ; à ANCENIS, 11 H au rond-point de Terrena ; à CHÂTEAUBRIANT, 11 H devant la mairie.

Horaires de l'Union Départementale pendant les fêtes de fin d'année :
Les locaux de notre Union départementale seront fermés du mardi 24 décembre à 12h00 et rouvriront à partir du jeudi 2 janvier à 10h00.

14 février 2019

Chantiers de l’Atlantique: Des augmentations de salaire

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) ont débuté en novembre. dans un premier temps, la direction a fait connaître sa proposition : +1,1 % d’augmentation générale (AG) et+1,2 % d’augmentation individuelle (AI). Une proposition nettement inférieure à celle de l’année précédente, alors que le résultat était proche de zéro et l’inflation deux fois moins importante !
Pour se justifier, la direction a indiqué que les primes, intéressement, etc. étaient à prendre en compte dans la rémunération totale à venir. Pour FO, un tel argument n’est pas recevable : les primes sont ponctuelles, contrairement aux augmentations de salaires.

Près de 500 salariés ont participé à un  premier débrayage. La direction a été contrainte de revoir sa copie : +1,5 % d’AG et +1% d’AI, ainsi que la revalorisation du forfait essai mer, le rétablissement des majorations nuits complètes dimanche et jours fériés à 100% à partir du 2ème semestre, la revalorisation de la prime de commandement.

Toujours insuffisant : un nouveau débrayage a été appelé par les organisations syndicales, dont FO. La mobilisation des salariés ne faiblissant pas, la direction a dû proposer des AI à +1,2 % et mettre dans la balance une prime de 300 €.
Un troisième débrayage a cependant lieu et FO rejette une nouvelle fois la proposition de la direction.

Dans les vingt-quatre heures, la direction propose de monter la prime jusqu’à 500 euros bruts pour une rémunération allant jusque 37.200 € bruts annuels, soit pour environ 50% des salariés, 400 euros brut pour une rémunération entre 37.201 € bruts et 51.600€ bruts, soit pour environ 33% des salariés, 300 euros bruts pour une rémunération au-delà de 51.600€ bruts soit pour environ 17 % des salariés. La section décide de signer cet accord, suivie par la CFDT et la CFE-CGC.