InFOrmation syndicale

10 DÉCEMBRE GRÈVE & MANIFESTATIONS CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES - MARDI 17 DÉCEMBRE DE 14H30 À 17H00 RÉUNION MUTUELLES OBLIGATOIRES ET 100% SANTÉ À L'UNION DÉPARTEMENTALE FO - ...

Retraites : Grève & Manifestations le 10 décembre 2019
Les Unions Départementales CGT / FO / FSU / Solidaires de Loire-Atlantique appellent tous les salariés, les chômeurs, retraités et jeunes à participer ensuite massivement aux manifestations qui auront lieu le mardi 10 décembre : à NANTES, 14H, Miroir d’eau ; à SAINT-NAZAIRE, 14H30, Place de la gare ; à ANCENIS, 11H, Rond-point Espace 23 sur la RD 723 ; à CHÂTEAUBRIANT, 11H, Théâtre de Verre

28 mai 2019

Délocalisation du site médico-social de Mindin : AG d’information

« Seul l’aspect financier motive les décideurs »

Depuis l’annonce par la presse, de la décision de l’Agence Régionale de Santé, FO n’est pas restée les deux pieds dans le même sabot. Après la rencontre avec le maire de St Brévin le syndicat organisait lundi 29 avril, une assemblée générale d’information.
A la tribune, les responsables FO de l’EPMS, de l’IME et du Foyer de vie ont expliqué que l’éclatement des établissements était bel et bien acté entre le nord Loire et le sud de Nantes. Si les informations sont distillées au compte-goutte, les projets sont bien avancés.

L’argument invoqué, destiné à rassurer les familles, celui du bienfait de « l’inclusion » des résidents dans des structures municipales, évacue la réalité : la nécessité de disposer d’effectifs supplémentaires pour leur accompagnement, car, témoignent les délégués : « on reçoit des résidents qui s’intègrent aux structures municipales mais c’est une minorité ».
Par contre il est certain que les résidents perdront la qualité de vie actuelle sur le site de Mindin.
En réalité « seul l’aspect financier motive les décideurs ».

D’autant que les représentants de la mairie – Mr Roussel directeur de cabinet et Mme Garry conseillère municipale – présents à l’AG, confirment avoir proposé un terrain de 20 ha sur la commune.
La mairie a d’ailleurs une position claire : que les établissements restent sur St Brévin.

Le journal municipal - St Brévin Mag - l’explique dans un article spécial du dernier numéro titré : Sauvegarder les établissements de Mindin.

Selon un recensement du syndicat FO, 80 % des agents résident dans une zone de 20 km autour de St Brévin (et même à l’IME, 90 % dans les 30 km) : d’où l’inquiétude des agents, bien décidés à ne pas se laisser faire.

Laurent Narzic souligne que le projet de loi de « transformation de la fonction publique » – contre lequel les fonctionnaires sont appelés à se mobiliser le 9 mai - prévoit des détachements d’office, lesquels pourraient bien être utilisés dans le cas de Mindin.

Et puis dit-il y a aussi la volonté d’affaiblir le syndicat : « Si on est éclaté, on ne pourra plus organiser des AG comme aujourd’hui ».


Une pétition FO circule à destination des agents des familles de résidents et de la population :
Nous nous opposons à l’éclatement géographique des établissements de Mindin sur le département. Nous défendons une reconstruction sur un site commun à St Brévin.
[voir aussi: la pétition en ligne]


L’AG a voté à l’unanimité un mandat donné au syndicat FO de déposer, le moment voulu, un préavis de grève.

A la question posée par un participant de la position des autres syndicats du site, Laurent a répondu « on a fait la démarche évidemment, nous avons été les voir et nous attendons leur réponse ... mais il faut avancer, d’où notre initiative aujourd’hui ».
____ __ _
Article connexe : Non à l'éclatement des établissements de Mindin accueillant enfants et adultes handicapés [PÉTITION]