InFOrmation syndicale

LUNDI 28 SEPTEMBRE DE 9H30 À 12H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE ÉLARGIE AUX MILITANTS À LA SALLE DE NANTES-ERDRE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE 2020 STAGE "CSE" -- ...

19 février 2020

Chantiers de l’Atlantique: Force Ouvrière continue et continuera de refuser l’entrée de Fincantieri comme actionnaire majoritaire

COMMUNIQUÉ du syndicat FO de la Métallurgie de Saint-Nazaire, Section FO des Chantiers de l’Atlantique - Saint-Nazaire, le 20 janvier 2020

Aujourd’hui, lundi 20 janvier 2020, la compagnie italo-Suisse MSC nous renouvelle sa confiance et passe de nouvelles commandes aux Chantiers de l’Atlantique :
- La levée d’option pour les 3ème et 4ème navires de la série World Class livrables en 2025 et 2027 ;
- Un protocole de développement pour une nouvelle génération de navires livrables de 2028 à 2030.
Cette annonce est une excellente nouvelle pour les emplois directs et indirects. Force Ouvrière restera vigilante sur les nouvelles embauches qui pourraient en découler, principalement d’ouvriers.

Ces commandes et études confirment que le savoir-faire, les compétences, la qualité de réalisation et la fiabilité de nos navires du dernier grand chantier naval français sont mondialement reconnus dans un secteur très concurrentiel.
Pour FO, il ne faut pas qu’une décision politique fragilise cet équilibre, fruit d’un long développement, et régulièrement mis à mal par de fréquents changements d’actionnaires.
Pour notre syndicat, les récentes et nombreuses prises de commandes démontrent que nous n’avons pas besoin d’être adossés à un grand groupe industriel tel que Fincantieri comme le voudrait l’état Français.
- Afin de ne pas être détenu par Ficantieri, qui a signé des accords de transfert de technologie avec un chantier chinois ce qui immanquablement aura des répercussions sur des milliers d’emplois européens, la Chine ne cachant pas son ambition d’être leader en construction de navires de croisière d’ici 25 ans,
- Afin de ne pas perdre notre autonomie et gouvernance qui fait l’incroyable vivacité de notre Chantier,
- Afin de ne pas vivre le même scénario qu’Alstom énergie lors de la vente forcée à General Electric dramatique en terme d’emplois,
- Afin de pouvoir continuer à choisir librement notre politique commerciale et de diversification et la gestion de nos slots,
 - Afin de protéger nos emplois directs ou indirects dans les services de notre site qui seraient en doublon avec ceux de Fincantieri.

Force Ouvrière continue et continuera de refuser l’entrée de Fincantieri comme actionnaire majoritaire dans notre capital.
Le Ministre Bruno Le Maire assure qu’il faut un grand groupe européen pour faire face à la concurrence chinoise mais pour cela l’état souhaite un rapprochement avec Fincantieri qui justement transfère sa technologie au chantier chinois CSSC.
Notre syndicat Force Ouvrière ne cautionnera jamais cela.