InFOrmation syndicale

LE BLOG FO44 SERA EN VACANCES DU 26 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE -- LUNDI 2 NOVEMBRE À 9H15 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE -- DU LUNDI 5 AU VENDREDI 6 NOVEMBRE STAGE "CSE" -- ...

15 octobre 2020

Grève à l'appel de FO au CHU

Grève d'ampleur au Centre Hospitalier Universitaire de Nantes

Le syndicat Force Ouvrière du CHU de Nantes a lancé un préavis de grève illimitée à compter de ce lundi 12 octobre 2020. Urologie, néphrologie, dermatologie, hématologie...  la liste des services est longue, puisque pas moins de quatorze unités de soins sont concernées.

En lien avec les personnels, le syndicat FO a établi, service par service, un cahier de revendications adressé à la direction de l'hôpital. Le syndicat revendique notamment la création des postes nécessaires,  le remplacement des absences et des départs à la retraite, la titularisation de tous les contractuels et l'arrêt de la mutualisation des ASH (fuite des salariés). Un comité de grève a été constitué.

 

La situation à l'hôpital de Nantes n'est plus tenable. 

Une cinquantaine d'agents avaient accompagné la délégation FO,  reçue ce jeudi 8 octobre par la direction, suite au préavis de grève déposé le lundi précédent. Ils démontraient ainsi leur détermination à faire valoir leurs revendications : des postes, des remplacements, des titularisations. 

 

L'ampleur de la grève, appelée par FO à compter de ce lundi 12 octobre est inédite.  Pas moins de 14 services sont concernés.

Du fait du non remplacement des départs à la retraite et des arrêts de travail, la situation dans les services se tend inexorablement. Les heures supplémentaires se multiplient, alors qu'il manque tout simplement de personnels pour assurer le service.

Le premier jour de grève, le syndicat FO du CHU de Nantes a convoqué une conférence de presse afin d'alerter l'ensemble de la population sur les difficultés rencontrées par les soignants, tant du point de vue de leurs conditions de travail que celui de la qualité de la prise en charge des patients. à cette occasion, plusieurs grévistes sont intervenus pour expliquer leur quotidien et leur épuisement. 

Le camarade Stéphane Naulleau, secrétaire général du syndicat FO du CHU de Nantes, explique que "les finances du CHU sont excédentaires. 3,6 millions d’euros de bénéfices ont été dégagés en 2019. On demande donc que cet argent soit affecté à la création de postes".

Un comité de grève, permettant de mettre en lien les personnels grévistes de tous les services, a été constitué.