InFOrmation syndicale

20 AU 24 JUIN STAGE "DÉCOUVERTE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" -- 27 JUIN AU 1er JUILLET STAGE "SSCT-CSSCT" -- ...

10 juin 2022

Pour la défense des intérêts des assurés sociaux

 Motion de la Commission sociale de l'Union départementale CGT-FO 44 

La Commission sociale de L’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique, qui rassemble les administrateurs FO des organismes sociaux du département, les représentants FO du personnel et les délégués syndicaux FO, s’était réunie le mardi 26 avril.

La Commission rappelle que le rôle des administrateurs est la défense des intérêts des assurés sociaux.


Au lendemain des élections présidentielles, avec la Confédération et l’Union départementale, la Commission réaffirme son opposition :

  • à tout recul de l’âge légal de départ à la retraite ;
  • à tout allongement de la durée de cotisation ;
  • à toute remise en cause des régimes spéciaux et particuliers.

La commission a constaté que, dans tous les organismes (CAF, CARSAT, CPAM, URSSAF), la pandémie a été un prétexte supplémentaire à la remise en cause de l’accueil physique et à la numérisation à outrance de toutes les activités, au détriment des assurés sociaux.

Il en résulte des situations inacceptables pour ces derniers: retard dans le paiement des indemnités journalières (CPAM), retard dans les liquidations des dossiers (CARSAT, CAF).

A titre d’exemple, dans les CAF, cent million d’€ sont investis sur 5 ans dans le développement de la dématérialisation : ce sont cent million d’€ de baisse de la masse salariale (et donc des effectifs).

De même, la Commission a constaté la dégradation de la sécurité des soins apportés aux patients du fait d’un manque d’effectifs patent dans les établissements sanitaires de l’UGECAM.

Au moment où les administrateurs vont être amenés à se prononcer sur les conventions d’objectif et de gestion (COG) et leurs déclinaisons locales en contrats pluriannuels de gestion (CPG), les représentants Force Ouvrière ne cautionneront aucun budget, ni aucune restructuration qui aboutiraient à :

  • réduire les effectifs ;
  • réduire les points d’accueil physique et leur accès ;
  • remplacer des personnels titulaires convention collective par des personnels précaires.


Motion adoptée à l’unanimité