InFOrmation syndicale

22 AU 24 MAI STAGE "JE NÉGOCIE" --- 27 MAI À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE --- 27 MAI ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AUDACE --- 28 AU 30 MAI STAGE "CONNAÎTRE SES DROITS" --- 6 JUIN DE 9H15 À 11H15 RÉUNION D'INFORMATION « COMMENT DÉCRYPTER LES COMPTES DE RÉSULTAT EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : PASSER DES CHIFFRES À L’ACTION » --- 17 JUIN DE 14H15 À 16H30 RÉUNION D'INFORMATION « ÉPARGNE SALARIALE » --- ...

21 avril 2023

Le palais de l'Enlisé

 par Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO de Loire-Atlantique

Macron est resté « droit dans ses bottes ». à peine la décision du Conseil Constitutionnel rendue, il a promulgué sa loi. Il est apparu une fois de plus tel qu’il est : arrogant, menteur, irresponsable et sans doute même plus. Il a osé s’adresser lundi soir au peuple et a été accueilli par un concert de casseroles. Comme l’indique le journal « L’Opinion » du 18 avril, « Macron est proche des abîmes d’impopularité ».

Après avoir refusé de recevoir les organisations syndicales, Il a dit vouloir engager un dialogue social avec elles, avec l’ouverture de trois chantiers dont un sur le « travail ». Nous savons ce que tout cela signifie. Après la réforme des retraites, il veut poursuivre à marche forcée et imposer une grande loi sur le travail dont la devise, c’est travailler plus, en gagnant moins et avec moins de droits.


Comment tout cela est possible ? 

Minoritaire et illégitime, il utilise les institutions de la Vème République pour passer en force.  Chacun comprend bien aujourd’hui que c’est toute la Constitution de la 5ème république qui est anti-démocratique. Au travers de multiples articles et dispositions, elle a été conçue dès le départ pour permettre à une minorité installée au cœur de l’état d’imposer sa loi contre l’immense majorité.

La décision du Conseil Constitutionnel rappelle que sa fonction première est d’abord et avant tout de préserver les institutions. 

De la même manière le « RIP », dont les modalités sont énoncées dans les articles 11 et 61 de la constitution avec ses 15 mois de procédures complexes et le véto probable du parlement, n’a aucune chance d’aboutir.


Alors que faire ?

Macron viole les droits des travailleurs. Il n’hésite pas à utiliser la « matraque » pour réprimer. Laminé et ses ministres chahutés à chacun de leurs déplacements, il indique qu’il va poursuivre dans la même direction. Et Borne et Darmanin s’attaquent à La Ligue des Droits de l’Homme !

Nous allons continuer à nous battre. Depuis le 19 janvier, nous sommes mobilisés dans un front commun de toutes les organisations syndicales qui ne faiblit pas. Nous invitons « les salariés à se réunir sur leurs lieux de travail pour discuter ensemble des initiatives à prendre, notamment la grève partout où c'est possible, pour poursuivre et renforcer la mobilisation pour gagner ». Nous appelons également l'ensemble des travailleurs, jeunes et retraités du département à déferler le 1er mai pour arracher l’abrogation de la loi sur les retraites.


_____ __ _

- 1er Mai : Pour nos retraites, encore plus nombreux en Loire Atlantique | Communiqué intersyndical départemetal 

- Un 1er Mai unitaire et populaire pour le retrait ! | Communiqué intersyndical national

Rien n’est réglé ! | Déclaration du Bureau de l'Union Départementale FO de Loire Atlantique

Malgré la validation par le Conseil constitutionnel, pour l'intersyndicale: 64 ans c'est NON ! | Mobilisations

Site FO => Réforme des retraites, FO dit stop ! / Blog FO44 => TOUTE L'ACTU SUR LA #REFORMEDESRETRAITES / Chaîne Odysee => Vidéos FO44 / Telegram => Canal FO44