InFOrmation syndicale

26 au 30 juin : Stage CHSCT

07 novembre 2016

FO renforce ses positions chez Manitou (malgré toutes les manœuvres de la direction)

Les élections chez Manitou, initialement prévues fin juin, ont finalement eu lieu les 28 et 29 septembre. Fin avril, la direction de l'entreprise avait en effet annoncé la création d'un 5ème établissement, avec la claire volonté de mettre FO en difficulté : 160 salariés ont ainsi quitté la maison-mère (Aubinière) pour le Centre Logistique Pièces Rechanges (CLPR), également basé à Ancenis.
Dans ce contexte, face à la légitime inquiétude des salariés, la section Force-Ouvrière de Manitou organise une réunion sur site avec tous les salariés du CLPR. Elle prend rendez-vous avec l’Inspection du Travail pour la questionner sur la légalité d’une telle création et menace de débrayage. Acculée, la direction ouvre des négociations. Force-Ouvrière obtient notamment le report des élections.

Ce report a été mis à profit par la section syndicale pour reprendre le travail de terrain et monter des listes sur la totalité des cinq sites : Ancenis-Aubinière, Ancenis-CLPR, Candé, Laillé et... Beaupréau (fief CFDT). Mais la veille du vote, coup de tonnerre : la direction annonce qu’elle n’organisera pas le vote, qu'aucune plage horaire ne sera programmée en Production pour aller voter !

Là encore, la section va réussir à activer son réseau de syndiqués pour contourner le problème. A nouveau acculée, la direction envoie dans l'après-midi un mail à tous ses responsables pour empêcher de voter les salariés qui se présenteront dans les bureaux de vote sans carte d’identité ou carte de pointage. Cela ne correspond pas au protocole pré-électoral, qui ne précise rien de tel. Dès le lendemain matin, la direction revient sur sa communication et envoie un mail correctif...

Les élections ont finalement lieu ! Les établissements d'Ancenis-CLPR, Beaupréau, Candé et Laillé votent le mercredi 28 septembre. L’établissement d’Ancenis-Aubinière (la maison mère) vote le jeudi 29.
Les taux de participation ont été bons, ainsi que les résultats. Ces élections permettent de renforcer les positions de Force ouvrière en DP et en CE. Le syndicat obtient une représentation dans tous les établissements. La représentativité de Force-Ouvrière passe dans l’entreprise (5 sites) de 44,8 % en 2013 à 47,6 %.
____ __ _

Les enseignements de ces élections :
Malgré toutes les manoeuvres mises en oeuvre par la direction pour déstabiliser la section FO, ces excellents résultats sont le fruit du travail d’une équipe soudée, présente sur le terrain, dans tous les ateliers et de nombreux bureaux. Ils sont par ailleurs la reconnaissance par les salariés de Manitou de la justesse des positions et des revendications de Force ouvrière. Au moment de voter, les salariés se sont parfaitement souvenus du combat que Force-Ouvrière a mené en 2015 sur la question des augmentations générales (AG) de salaire, allant jusqu’à une grève dure de 6 jours en juillet. Cette grève a permis d’obtenir un accord 2016 à hauteur de 1,5 % en AG + 0,6 % en AI (augmentations individuelles). Le combat de la Confédération pour le retrait puis l’abrogation de la loi Travail a également contribué à ces résultats.