InFOrmation syndicale

DU 23 AU 24 MAI SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 7 JUIN SESSION "SE DEVELOPPER" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "DÉCOUVERTE DE FO ET MOYENS D'ACTION DU SYNDICAT" - DU 17 AU 21 JUIN SESSION "PAP/CSE" - DU 3 AU 4 JUILLET SESSION "TRÉSORIERS DE SYNDICATS" - ...

COMPTE TENUE DU JEUDI 30 MAI FÉRIÉ, LES PERMANENTS NE SERONT PAS PRÉSENTS LE VENDREDI 31 MAI. L'UNION DÉPARTEMENTALE SERA FERMÉE.

12 juillet 2012

LES PILULES MIRACLES SE DORENT L’ÉTÉ

À l’approche de la période estivale, les publicités pour des «pilules miracles» se multiplient comme des petits pains, notamment sous la forme de messages ou même de spams (courriels non sollicités sur internet). Elles surfent sur le désir de profiter à fond des vacances, dont beaucoup aimeraient qu’elles soient autre chose qu’une période de restauration de sa force de travail. Bref, être quasiment d’entrée dans la forme où on devrait au moment, ou presque, du retour.


L’AFOC, l’association des consommateurs de Force Ouvrière, a édité récemment une plaquette (Pilules miracles... attention, danger!) mettant en garde contre ces pilules et autres pommades miraculeuses censées, entre autres, lutter contre la fatigue, faire perdre du poids, préparer sa peau au soleil ou l’éclaircir.
En effet, si leur utilisation peut s’avérer totalement vaine, elle peut aussi se révéler très risquée pour la santé du consommateur mal informé. Avec des effets non désirés. Et d’autant plus quand elles interagissent avec un traitement médical. La solution n’est évidemment pas d’interrompre ce dernier et encore moins de le remplacer par des produits se prévalant de «vertus thérapeutiques, voire magiques», alors qu’ils «ne constituent ni des compléments alimentaires, ni des médicaments et ne respectent pas la réglementation en vigueur en Europe». Avant le plus ou moins important dévoilement corporel estival, les pilules miracles ont tendance à cibler bien évidemment les kilos à perdre, or une surcharge pondérale relève bien souvent d’une «prise en charge médicale adaptée en fonction de votre histoire et de votre cas particulier», rappelle l’AFOC, dont la plaquette donne des conseils sur la façon de repérer les produits douteux et de vérifier les étiquetages. Même si vous aimez à vous faire rôtir, ce n’est pas une raison pour être le dindon de la farce.
___ __ _
AFOC à Nantes : http://www.fo44.org/p/afoc.html