InFOrmation syndicale

LUNDI 25 NOVEMBRE À 20H15 MEETING INTERSYNDICAL AVEC JEAN-MARIE HARRIBEY "ÉCONOMISTE ATTERRÉ" À LA MANUFACTURE - LUNDI 2 DÉCEMBRE À 9H30 COMMISSION ADMINISTRATIVE DE L'UNION DÉPARTEMENTALE - 5 DÉCEMBRE &+ GRÈVE CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES - MARDI 17 DÉCEMBRE DE 14H30 À 17H00 RÉUNION MUTUELLES OBLIGATOIRES ET 100% SANTÉ À L'UNION DÉPARTEMENTALE FO - ...

Retraites : Grève à partir du 5 décembre 2019
Les Unions Départementales FO / CGT / FSU / Solidaires de Loire-Atlantique et la FSE Nantes appellent à participer massivement aux manifestations qui auront lieu : à NANTES, 10H30, Miroir d’eau ; à SAINT-NAZAIRE, 10H00, Place de l’Amérique Latine ; à ANCENIS, 10H30, Station Esso ; à CHÂTEAUBRIANT, 11H00, Mairie

14 novembre 2019

Hôpital, Urgences, EHPAD... Ou la nécessité d’élargir la grève

Interview de Gaël Leturque, Secrétaire du syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire

Où en est la grève des urgences ?
Plus de 250 services d’urgences sont aujourd’hui en grève. Je rappelle que la grève est partie le 18 mars dernier de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, à l’initiative notamment du collectif inter-urgences, avant de se généraliser dans toute la France. Des comités de grève, au niveau local, régional et national, se sont constitués, intégrant les représentants des grévistes et les représentants des organisations syndicales portant les mêmes revendications.

Peux-tu rappeler les revendications portées par les grévistes ?
La grève  a permis d’arracher une prime de 100 € au gouvernement. Cependant, le compte n’y est pas. Les aides estivales et les dernières annonces de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn – 750 millions d’euros prélevés sur le budget général, ce qui revient à déshabiller Paul pour habiller Pierre – ne répondent pas aux revendications : 300 € d’augmentation, des effectifs, des lits.

Qu’en est-il à l’hôpital de Saint-Nazaire ?
Ici, la grève a débuté le 10 mai 2019. Les agents du service nous ont contactés afin de faire une assemblée générale, lors de laquelle les différentes problématiques que rencontre ce service ainsi que les revendications nationales ont été exposées. Il a été décidé tout de suite de mettre en place un comité de grève local, composé d’une quinzaine d’agents plus les organisations syndicales. Nous portons également des revendications locales : 1 Administratif H24 7j/7j, 1 A.S d’accueil H24 7j/7j, un service de brancardage dédié aux urgences sur l’amplitude horaire 8h00/16h00, 14h00/22h00, 1 A.S et 1 I.D.E de file H24 7j/7j, 1 I.D.E de liaison H24 7j/7j. L’augmentation des lits d’avals et une meilleure coopération avec la clinique mutualiste. A ce jour nous n’avons eu que l’administratif H24 et une augmentation de la plage horaire du brancardier. Le comité de grève local revendique également le financement complet de nos deux lignes de SMUR de façon pérenne.

Tu as été mandaté par le syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire pour être délégué à l’assemblée générale nationale des grévistes des urgences, organisée à Paris le 10 septembre dernier. Comment s’est-elle déroulée ?
Nous étions près de 200 délégués. Nous avons tous fait le même constat, sur le fait que le ministère n’a répondu en rien aux revendications des services des urgences en grève, même s’il ne faut pas oublier que les 100 € obtenus sont le produit de la grève. Nous avons eu une discussion sur le fonctionnement du comité de grève national et de ses relations avec les comités de grève régionaux. à l’issue de cette assemblée générale, l’ensemble des participants ont voté la prolongation de la grève et le fait d’étendre le mouvement à l’ensemble des services et des hôpitaux de France. Les médecins urgentistes s’associent également à ce mouvement et ont appelé à la grève. La ministre Buzyn doit répondre à nos revendications et non plus essayer de trouver des solutions intermédiaires qui n’ont aucun sens, seule la satisfaction de nos revendications fera arrêter la grève.

***
EHPAD
Une délégation de Loire-Atlantique a participé à la Conférence nationale des Ehpad qui s’est tenue à l’initiative de la Fédération des personnels des services publics et de santé Force Ouvrière, le 5 septembre 2019 au siège de la confédération CGT-FO. Ce fut l’occasion pour les camarades d’exprimer les difficultés rencontrées au quotidien et la dégradation de leurs conditions de travail.
En Loire-Atlantique, plus de 50% des salariés de l’EHPAD Mon repos d’Aigrefeuille-sur-Maine se sont mis en grève à l’appel de FO, pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Mindin
Aux établissements de Mindin, les agents sont également mobilisés suite à l’annonce de la délocalisation du site. 120 salariés ont débrayé et se sont rassemblés à l’appel de FO devant l’administration le 12 juillet dernier. Conscients que les problèmes locaux sont liés aux politiques d’austérité menées par le gouvernement, le syndicat FO de Mindin s’inscrit dans la recherche de l’élargissement de la grève.           

___ __ _
Articles connexes :
Grève aux Urgences de St Nazaire [PÉTITION]
Non à l'éclatement des établissements de Mindin accueillant enfants et adultes handicapés [PÉTITION]
Les Unions Départementales FO soutiennent le mouvement de grève dans les urgences