InFOrmation syndicale

- La confédération FO organise son 1er salon CE, le 7 novembre Plus d'inFOs...
- Formation syndicale, du 20 au 24 novembre: "Découverte de FO et moyens d'action du syndicat"
- Force Ouvrière organise la XVIIIème Journée Nationale Travail & Handicap, le 5 décembre Inscriptions
- Renouvellement des Conseillers du salarié (2018-2020) Appel à candidature

20 octobre 2017

Commission Administrative élargie du 2 octobre

250 militants ont réaffirmé leur unité

La Commission administrative élargie de l’Union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique s’est tenue lundi 2 octobre dernier à Saint-Géréon, avec l’aide des camarades de l’Union locale d’Ancenis et sous la présidence de Yann Couroussé, secrétaire adjoint de l’UD.
Au lendemain des travaux du Comité confédéral national (CCN), les 250 militants présents ont profité de l’occasion pour réaffirmer leur unité sur un axe revendicatif et combatif, contre les ordonnances Macron et toutes les mesures régressives du gouvernement.
Une motion relative aux conditions de déplacement des salariés du département a par ailleurs été discutée et adoptée.

19 octobre 2017

La confédération FO organise son 1er salon CE

Le 7 novembre prochain, se tiendra le 1er Salon des Comités d’Entreprise FORCE OUVRIERE. Avec les réformes qui se succèdent en droit du travail et la tendance à la baisse des moyens des instances représentatives du personnel, il devient de plus en plus difficile, pour les membres de comité d’entreprise et de délégation unique du personnel, d’accomplir au quotidien leurs fonctions dans de bonnes conditions.
Dans un cadre privilégié, à deux pas de la Tour Eiffel, vous pourrez assister à trois cycles d’ateliers thématiques relatifs au comité d’entreprise avec nos experts, ainsi qu’à une table ronde consacrée au thème « Culture et travail » animée par Jean Lebrun (Journaliste à France Inter) et rencontrer de nombreux exposants.

Les cheminots dans l’oeil du cyclone Macron

Le 1er juillet dernier, lors de l’inauguration de la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes, Emmanuel Macron a dévoilé ses intentions concernant  la SNCF et le statut des cheminots.
Utilisant la pression d’une dette de près de 55 milliards d’euros, dont les cheminots ne sont pas responsables, l’actuel président de la République entend faire adopter une loi-cadre pour 2018 ou 2019, visant notamment à la suppression de leur régime spécial de retraite... en lien avec sa volonté de «refondre» l’ensemble des systèmes de retraite.

L’article ci-après du camarade Gérard Le Mauff permet de comprendre la situation.

18 octobre 2017

Sécurité Sociale : Réunion débat Union Locale de St Nazaire

Défendre la Sécurité Sociale  de 1945
Jeudi 21 septembre, sous la présidence de Gérard Caillon secrétaire de l’UL avec Joël Danto responsable de l’association des retraités, une cinquantaine de participants ont pu écouter et débattre avec Gérard Da Silva - auteur du livre  « Georges Buisson, père de la sécurité sociale » - et Didier Hotte, secrétaire adjoint de l’UCR FO. Une discussion s’est ensuite ouverte avec les participants, laquelle s’est poursuivie lors d’un repas en commun pour ceux qui le souhaitaient.

17 octobre 2017

Les retraités mobilisés contre l’austérité, lors des rassemblements du 28 septembre

Dans un contexte où le pouvoir d’achat des retraités a reculé de 20 % en douze ans, les organisations de retraités de Loire-Atlantique CGT-FO, CGT, CFE-CGC, CFTC, FSU, Solidaires, FGR-FP et LSR ont lancé un appel à se mobiliser le 28 septembre dernier contre l’augmentation de 1,7 point de la Contribution sociale généralisée (CSG) et pour la revalorisation des pensions. 
Cet appel a été massivement saisi, puisque 2 000 retraités se sont rassemblés à Nantes devant la Préfecture et 1 000 à Saint-Nazaire. à cette occasion, les organisations de retraités ont réaffirmé la dimension interprofessionnelle des revendications, notamment la défense des libertés syndicales, du Code du travail (contre les ordonnances Macron) et de la Sécurité sociale.

Hôpital de Saint-Nazaire : une situation de crise aiguë

Un hôpital au bord de la rupture

Vendredi 8 septembre dernier, les agents de l’hôpital de Saint-Nazaire ont massivement participé à l’assemblée  générale convoquée par FO, CGT et CFDT. Trois jours auparavant, ce sont les personnels de la cuisine centrale qui s’étaient réunis à l’initiative de FO, pour revendiquer notamment le remplacement systématique des arrêts de travail.
L’hôpital est au bord de l’explosion.Tous les services et toutes les catégories de personnels sont touchés par la désorganisation et le sous-effectif permanent qu’engendrent les politiques d’austérité successives.
Les agents sont pris à la gorge. Ils expriment leur détresse, leur épuisement et leur colère. Les revendications se concentrent sur la pérennisation de moyens supplémentaires et le renouvellement des agents contractuels en place.

16 octobre 2017

Le «modèle» allemand !

par Michel Le Roc’h, secrétaire général de l’UD CGT-FO de Loire-Atlantique

La journée de grève du 10 octobre dans la fonction publique a été à la hauteur des attaques portées par les gouvernements qui se sont succédé ces dernières années : 4 000 manifestants à Saint-Nazaire, 8 000 à Nantes pour notre département(1) et une grève suivie majoritairement dans de nombreux secteurs, établissements ou écoles.
Au centre des revendications des fonctionnaires, il y a bien entendu la baisse continue et accélérée du pouvoir d’achat depuis le tournant de la rigueur en 1982. Depuis 2000, les très faibles augmentations du point d’indice ont conduit à un décrochage de celui-ci par rapport à l’inflation. Aujourd’hui, il faudrait augmenter le point d’indice de plus de 16% pour retrouver le niveau de celui de janvier 2000 (en euros constants).

13 octobre 2017

Fonction publique : La forte mobilisation des fonctionnaires a reçu l’appui de délégations du secteur privé

10 octobre 2017 : 8.000 manifestants à Nantes, 4.000 à Saint-Nazaire

Lancées à l’appel des neuf fédérations syndicales de la Fonction publique, la grève et les manifestations de ce mardi 10 octobre ont été massivement suivies. à titre d’exemple, la presse locale fait notamment état à Nantes de 26 écoles fermées, de 68 autres fortement perturbées ou encore de 44 restaurations fermées.
8 000 manifestants ont défilé dans les rues de Nantes et 4 000 à Saint-Nazaire, contre l’austérité imposée aux personnels de la Fonction publique et ses conséquences sur les services publics. 

Journée de mobilisation tendue à la Cité Sanitaire

Mercredi 13 septembre - Cité Sanitaire de Saint-Nazaire

Depuis l’annonce, en juin, du Contrat de Retour à l’Equilibre imposé par l’ARS, les personnels ont subit les effets du non-remplacement des absences jusqu’à 3 semaines. Qui plus est, l’ARS – « bras armé » du Ministère de la Sante comme on sait – le trouve insuffisant et demande de nouvelles économies !
Comment alors s’étonner de l’explosion de ce mercredi 13 septembre ?

11 octobre 2017

Fonction publique : Manifestation massive à Saint-Nazaire, le 10 octobre 2017

A Saint-Nazaire, 4.000 manifestants ont répondu présents lors de la journée de grève de ce mardi 10 octobre 2017, dans la fonction publique.
Force est de constater que les contre-réformes gouvernementales touchent l'ensemble des citoyens, de nombreux lycéens se sont joints au cortège.
La manifestation est partie de la place de la gare, pour se rendre à la mairie où eurent lieu les prises de paroles, sous la présidence FO de Yann Lefol , dont une commune FO, CGT, Sud, FSU.
Par la suite, une délégation fut reçue à la sous-préfecture.
____ __ _
Fonction publique : Grève et manifestations du 10 octobre à Nantes & Saint-Nazaire

09 octobre 2017

EPMS de Mindin : AG le 19 septembre

Informations de Yann Lefol - EPMS de Mindin, le combat continue

Les agents sont mobilisés depuis avril (25 avril, 16 mai, 3O mai, 6 juillet) pour réclamer notamment l’arrêt immédiat des baisses d’effectifs.
Lors de l’AG du 19 septembre appelée par FO et la CGT : « On va proposer aux agents de renforcer le mouvement avec des débrayages d’1 heure, rapprochés (tous les deux jours par exemple) ».

FO Assurances : Mobilisés contre la régression sociale

Force Ouvrière avait appelé les salariés de la MACIF à la grève le 12 septembre.
Interview de Mathieu Cornillaud et Blandine Chedemail, délégués syndicaux FO de l’établissement MACIF Pôle Nord-Ouest - Interview parue dans L'Ouest-Syndicaliste n°682

06 octobre 2017

Fonction publique : Grève et manifestations du 10 octobre à Nantes & Saint-Nazaire

L'Union départementale FO44 soutient la journée de grève du mardi 10 octobre 2017 dans la fonction publique. Certains secteurs comme Pôle Emploi, ont décidé d’appeler également à la grève. Plus globalement, nous appelons les militants du secteur Privé à se joindre aux cortèges afin de donner une dimension interprofessionnelle à cette journée et aider ainsi à préparer la journée de mobilisation interprofessionnelle de mi-novembre.
  • La manifestation partira à Nantes, de la place du Commerce, à 10 heures.
  • La manifestation partira à Saint-Nazaire, de la place de la Gare, à 10 heures également.

05 octobre 2017

Venue du 1er ministre : Rassemblement devant la préfecture le 6 octobre

Nous avons appris la venue du 1er ministre demain, vendredi 6 octobre, à Nantes et avons décidé de demander une audience sur nos revendications (en particulier Fincantieri, contrats aidés, etc.).
- Nous demandons aux militants disponibles de soutenir cette délégation en étant présents de 12h15 à 13h00 vendredi midi devant la Préfecture.

Rentrée scolaire 2017

La situation de l’enseignement en France, tant du point de vue des personnels (enseignants et non-enseignants) que des élèves et des étudiants, ne peut être comprise sans la relier aux politiques générales des gouvernements de toutes les couleurs.
Dans la dernière période, la loi Travail et les ordonnances Macron consacrent l’inversion de la hiérarchie des normes au profit des accords d’entreprise. Dans la même logique, les « réformes » scolaires répétées consacrent l’échelon local au détriment de l’organisation républicaine. L’actuel ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s’inscrit dans la continuité de la loi dite de «rénovation de l’école», portée successivement par les ministres Vincent Peillon, Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem, sous le quinquennat précédent. Cette loi, dont FO revendique l’abrogation, est la mère des dernières contre-réformes, dont la «territorialisation» de l’école et la réforme du collège, qui ont été mises en oeuvre malgré l’opposition de la majorité des personnels et de leurs syndicats.