InFOrmation syndicale

LUNDI 5 NOVEMBRE COMMISSION ADMINISTRATIVE - DU MARDI 20 AU JEUDI 22 NOVEMBRE FORMATION "NÉGOCIER" ...

Le 4 pages "Spécial Retraites" est disponible à l'Union Départementale FO44.

19 mars 2018

AG de l'Association des retraités de St Nazaire

Association des retraités de St Nazaire - 48ème Assemblée Générale

Le 8 février, Philippe Pihet, Secrétaire confédéral, nous a fait l’honneur et le plaisir de venir présider l’AG : une première très appréciée.
A la tribune à ses côtés : Bruno Cailleteau secrétaire adjoint de l’UD 44, Claire Compain présidente de l’UDR 44 et Gérard Caillon secrétaire de l’Union Locale de St Nazaire.

Après les présentations du Président Joël Danto, Joël Magré a lu le rapport d’activité 2017 et Yvon Rouziou le rapport financier - la commission de contrôle l’ayant approuvé - : tous les deux ont été adoptés à l’unanimité. Il en a été de même pour la composition du Conseil d’administration.

Claire Compain a particulièrement insisté sur l’impact de la hausse de la CSG (1), laquelle est calculée à partir du « revenu fiscal de référence » des ménages, ce qui a pour effet, dans de nombreux cas, de ponctionner au taux maximum de la CSG de toutes petites retraites ... contrairement aux affirmations du gouvernement ! Témoignant de la colère des retraités elle a présenté la perspective de mobilisation nationale du 15 mars à l’initiative du « groupe des 9 UCR ». Elle a invité les retraités de l’association à participer au congrès de l’UDR lequel aura lieu le 29 Mars prochain.

Pour sa part, Gérard Caillon a donné des informations sur la bonne santé des syndicats de l’UL. Il a donné l’exemple des Territoriaux où, malgré un maire hostile à FO, notre syndicat progresse régulièrement, au détriment de l’UNSA, syndicat plus béni-oui-oui que revendicatif : « Un juste retour des choses » a-t-il dit, faisant référence aux événements de 1996 contre notre organisation. Il est ensuite revenu sur le grand succès de la mobilisation récente des agents des EHPAD (2) et le mépris du ministère de la Santé ne trouvant comme seule réponse que la désignation d’un « médiateur » ....

Tout en refusant de recevoir les Fédérations syndicales ! Il a informé de l’initiative prévue le 22 mars prochain dans la Fonction publique (3).

Intervenant pour l’UD 44, Bruno Cailleteau a souligné le rôle important des retraités dans l’UD. Il est revenu sur la mobilisation des EHPAD, faisant le lien avec celle de la fonction pénitencière (4): c’est l’ensemble de la fonction publique qui est attaquée a-t-il souligné. Il a informé du combat à Carrefour contre 2400 suppressions d’emplois : une société qui se porte pourtant bien et qui a perçu 1 millions d’€ de CICE ... Les salariés, actifs et retraités, sont aujourd’hui directement attaqués ; de ce fait beaucoup de colère s’accumule a t’il dit et cela se traduira par la croissance de la mobilisation.

Philippe Pihet a souhaité donner quelques « focus » sur les conditions dans lesquelles le gouvernement compte légiférer sur la protection sociale.
Significatif pour lui le fait que chaque ministre – présenté comme issu « de la société civile » - soit chaperonné par un inspecteur général des finances. Il a rappelé l’accord AGIRC ARRCO de 2015 (5) que FO a refusé de signer : le « mécanisme de solidarité » contraint désormais un salarié du privé ayant les conditions requises pour le taux plein pour le régime de base, à subir un abattement de 10 % sur sa complémentaire sauf s’il en reporte d’un an sa demande de liquidation ! Il a informé de sa prochaine rencontre avec les députés LREM pour leur demander d’annuler les cotisations maladie des retraités astreints aux taux maxi de la CSG. La « loi de programmation des dépenses publiques » prévoit une réduction de 30MM€ des dépenses sociales publiques ... pour renflouer le budget de l’Etat s’est-il insurgé. Pour conclure il a témoigné de la vigilance de la confédération sur la destination des produits de la CSG, actuellement « fléchés sécu ».

Quelques sujets ont été abordés par des participants, notamment : les produits de la hausse de la CSG n’ont-ils pas été déjà détournés, pour la première fois, par l’Etat (à hauteur de 4,5 Milliards €) ? – l’éventuelle contradiction entre notre souci de préserver le financement de la sécu par les cotisations et la demande d’annuler de telles cotisations pour les retraités - la concomitance des mobilisations du 15 mars (retraités) et 22 mars dans la fonction publique etc...

Joël Danto a présenté ensuite une motion laquelle a été discutée, amendée et votée à l’unanimité.

Le verre de l’amitié a conclu l’assemblée comme il se doit.
____ __ _

Articles connexes :
1. Augmentation de la CSG : réalité et propagande d’Etat
2. Manifestation des personnels des EHPAD à Nantes, le 30 janvier 2018
3. Trop, c’est trop ! Grève nationale le 22 mars dans la fonction publique
4. FO Pénitentiaire : Retour sur la mobilisation générale
5. Retraites complémentaires: Attention Danger !