InFOrmation syndicale

CRISE SANITAIRE: ANNULATION DES STAGES DE FORMATION JUSQU'AU 30 JUIN -- MARDI 16 JUIN MANIFESTATIONS DES HOSPITALIERS AU CHU DE NANTES ET AU CH DE ST NAZAIRE -- JEUDI 18 JUIN À 18H00 RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE À NANTES - MERCREDI 23 JUIN À 13H00 RASSEMBLEMENT DEVANT LA DSDEN 44 - VENDREDI 26 JUIN À 10H00 COMMISSION ADMINISTRATIVEDE L'UNION DÉPARTEMENTALE - ...

02 juin 2020

COVID-19 : "le pays n’était pas prêt du fait de toutes les politiques de casse de l’hôpital et des services public"

Interview de Gaël Le Turque, Secrétaire du syndicat FO des hospitaliers de Saint-Nazaire

Le syndicat FO de l’hôpital de Saint-Nazaire a lancé un préavis de grève à compter du 1er mai dernier pour une durée illimitée. Peux-tu nous en parler ? 
Le préavis que nous avons déposé est d’une certaine manière symbolique, parce que nous ne souhaitons pas mettre en péril les organisations de travail liées à la crise sanitaire. Mais c’est un avertissement. Nous indiquons au gouvernement que nous serons prêts à nous mobiliser.

Quel en a été le déclencheur ?
Lors de ses différentes allocutions, le président de la République a affirmé que l’hôpital public devait être repensé et qu’une attention particulière devait être portée sur le déroulement de carrière des agents, qui sont insuffisamment rémunérés. Or que nous annonce le gouvernement ? Une prime, catégorielle et disparate en fonction des régions. Malgré ce qu’il peut laisser entendre, l’exécutif n’a pas pris en considération les difficultés de l’hôpital public que nous dénonçons depuis des mois : la dégradation des conditions de travail, le manque de moyens humains et matériels, les suppressions de lits et les fermetures de services, le manque de reconnaissance salariale des agents hospitaliers tous corps et grades confondus. Donc nous affichons notre détermination en posant ce préavis pour la satisfaction des revendications suivantes :
- Arrêt des fermetures de lits et réouverture de lits partout où cela est possible.
- Recrutement des moyens humains et acquisition des matériels nécessaires aux besoins.
- Augmentation des salaires de 300 euros nets mensuels pour tous.

Qu’en est-il de la situation sanitaire liée au Covid-19 à l’hôpital de Saint-Nazaire ?
Nous sommes à ce stade relativement « épargnés » au regard de ce qu’il se passe dans d’autres départements et établissements de France, mais l’inquiétude est réelle. L’unité Covid-19 est maintenue jusque fin décembre au moins. Le « plan blanc » est reconduit jusqu’à une date indéfinie, ce qui ne va pas sans poser problème. Les personnels hospitaliers sont corvéables à merci. à titre d’exemple, l’amplitude de repos quotidien entre deux journées de travail est réduite à 10 heures. Les personnels vont avoir besoin de disposer de leurs congés pour souffler.

Que penses-tu du déconfinement « progressif » annoncé par le gouvernement à partir du 11 mai ?
Le discours d’édouard Philippe du 28 avril dernier a été une nouvelle fois truffé d’imprécisions et de contradictions. On « déconfine », mais on n’est pas sûrs d’être prêts. On dit que les collégiens doivent porter des masques, mais pas les écoliers. Pourquoi ? Tout cela risque de créer les conditions d’une deuxième vague et de nous mettre en difficulté à un moment ou un autre à l’hôpital de Saint-Nazaire.

Quel regard portes-tu plus globalement sur la crise sanitaire ?
Nationalement, le pays n’était pas prêt du fait de toutes les politiques de casse de l’hôpital et des services publics menées depuis des décennies. La pénurie de matériels est le produit de ces mêmes choix politiques, avec les conséquences tragiques qu’ils impliquent. C’est de la médecine de guerre qui a été menée dans différents hôpitaux, avec des choix effectués entre les patients, certains condamnés parce qu’il manquait le matériel pour les sauver. Concernant le scandale des masques, il est nécessaire de rappeler que l’actuel président de la République, alors ministre du précédent, porte la responsabilité de choix budgétaires ayant appauvri les stocks.

___ __ _
Articles connexes:
Santé : 250 soignants FO au CHU de Nantes et au CH de Saint-Nazaire revendiquent la prime de 1500€ pour tous | Manifestations du mardi 26 mai 2020
- Santé : Mobilisation et débrayages le mardi 26 mai | GD Services publics et de Santé
Préavis de grève illimitée pour le GD des services publics et de Santé | Communiqué en Loire Atlantique
Saint-Nazaire : les hospitaliers FO appellent à la grève dès le 1er mai | Article de Force Ouvrière
Des masques de qualité, des tests systématiques ! | Article de L'Ouest Syndicaliste